Quand mon ami du CHE Philippe, l’homme qui sait tout sur tout, m’a proposé de m’inscrire à la mise au vert des CHEFF, je ne connaissais absolument rien du projet. Avant de prendre une quelconque décision, j’ai donc cherché à en savoir plus auprès de lui. Voilà ce qu’il m’a dit : ce sont trois jours et demi de discussion/formation et détente des gens venant des différents pôles des CHEFF. Je dois vous avouer que je ne savais alors même pas ce qu’étaient les CHEFF. “J’aimerais bien y aller, mais qu’est-ce que j’ai à faire là si je n’y connais rien ?“, telle était la pensée qui me trottait en tête. Puis Philippe m’a rassurée, me disant que ce n’était pas grave et qu’il y aurait plein de gens dans mon cas. Etant membre du CHE, je m’en voulais un peu de ne pas connaître l’histoire du cercle ainsi que celle des CHEFF, alors si un week-end de quatre jours pouvait m’instruire tout en m’amusant et en rencontrant des gens, je me suis dit “Why the hell not? ” !

DSC_0021

Un départ sportif

Nous commençons fort cette mise au vert avec un faux départ pour la plupart d’entre nous, dû à une grève de la SNCB. Mais nous ne nous laissons pas abattre et nous arrivons à bon port, c’est-à-dire Dinant, où une nouvelle épreuve – sportive cette fois – nous attend : un jeu de piste de plusieurs kilomètres jusqu’au gîte. Nous sommes sur le point de perdre plusieurs compagnons durant celui-ci, mais nous survivons grâce à une pomme et de l’eau, sans oublier le superbe paysage qui nous redonne espoir. Après ce qui semble être une éternité pour certains, nous arrivons à la ferme, accueillis par une équipe déjà fort enthousiaste au commencement de ce long week-end. Une fois tous présents, l’énigme des cartons de couleur reçus à la gare trouve réponse : chaque couleur correspond à un groupe pour la répartition des tâches. Ainsi, les équipes se forment, composées de membres des différents cercles, et se trouvent un nom original. Ce premier exercice permet de délier les langues et d’installer une ambiance conviviale, avant de passer aux choses sérieuses. La première activité de cette mise au vert permet à ceux qui ne connaissent rien du tout aux CHEFF d’en apprendre DSC_0019davantage et ce, de façon plutôt ludique. Le premier soir arrive et plusieurs petits groupes se rassemblent après le souper. D’un côté, une compétition intense se fait jour pour savoir qui connaît le mieux « Le sorcier à lunettes » et, de l’autre, certains ouvrent leur esprit à l’imagination autour du jeu Dixit.

 

Réfléchir, jouer, réfléchir

Le lendemain, dimanche, un des ateliers nous fait prendre la grosse tête en nous invitant, comme Cortex et Minus, à conquérir le monde ! Et oui, quand on nous demande « comment voyez-vous les CHEFF dans 5 ans ? », on ne prend pas la chose à la légère. Ensuite, au grand malheur de tous, nous nous rendons compte qu’aucun de nous ne deviendra scénariste chez Disney au détour d’un jeu d’analogies entre les CHEFF et certains dessins-animés, mais nous trouvons quand même de bonnes idées pour recruter et intégrer de nouveaux membres. Deuxième soir équivaut à jeu de rôles dans le noir, vampires et Dracula. Autant les règles auront été difficiles à acquérir dans le groupe, autant le Dracula aura été démasqué rapidement ! Ce qui nous laissera le loisir de prolonger la soirée à travers divers petits jeux.

Au troisième jour, la fatigue se fait de plus en plus sentir parmi nous, mais notre éternelle motivation, volonté d’apprendre et de participer font de nous d’excellents orateurs durant les débats. Certains sont plus intenses que d’autres ; au final certaines questions ont été éclairées, tandis que d’autres auront besoin de l’être davantage. DSC_0077Après s’être requinqués avec des sandwichs, nous sommes parés pour le prochain atelier qui n’est rien d’autre qu’un mini team building. Cédric, maître d’ouvrage, nous demande de nous répartir dans la salle en fonction de nos goûts et préférences : pour la mer ou la montagne, le rock ou le rap, etc. La sauce prend bien et nous inspire pour de futures activités au sein de nos pôles ! Nous finissons avec un jeu d’improvisation où nous créons des machines plus surprenantes les unes que les autres à l’aide de nos corps, bruyants et en mouvements.

Fin d’après-midi, nous avons l’honneur de vous annoncer que la famille ping-pong s’est agrandie avec de nouveaux adeptes ! Pendant que certains s’adonnent à un tournoi, d’autres créent une fresque géante inspirée de Keith Haring et de son travail autour du genre. A nos heures perdues, nous faisons même du sauvetage animalier, de vaches et de chaton, avec le concierge Eric. Le chaton rescapé d’un ballot de paille trouve même refuge chez l’un de nous. Aurevoir la campagne, bonjour Bruxelles !

Sauvetage chat

Vive le Roi !

Chaque souper est l’occasion de déguster de bons petits plats, tels que les pâtes incontournables de Philippe et Riyadh. Mais le barbecue reste de loin la meilleure introduction à notre dernière soirée, veille de 21 juillet, on ne peut plus mémorable ! Mardi, le dernier jour, il est hélas temps de tout ranger et de dire aurevoir à cet endroit qui nous a réunis le temps d’un week-end.

La mise au vert est donc passée et j’en ressors effectivement plus instruite et riche de rencontres en tous genres. J’ai même envie de m’impliquer dans les CHEFF – la preuve avec ce premier compte-rendu – et d’en apprendre d’avantage sur la question LGBTQI ! Suite au prochain épisode.

Jeanne, membre du CHE